Warning: Undefined array key "post_type" in /home/congyte/public_html/wp-content/plugins/agenda-running/agenda-running.php on line 230
penséquotidienne – Alliance Biblique du Congo
Warning: Trying to access array offset on value of type null in /home/congyte/public_html/wp-content/plugins/cta/classes/class.cta.render.php on line 492

Bonjour bien-aimés. À travers ma méditation ce matin dans Jean 9:13-23, Psaume 25 et Tite 3:1-7, je reçois cette parole d’encouragement et d’interpellation : Lorsque l’amour et la miséricorde de Dieu se sont manifestés pour moi, lorsque j’ai personnellement expérimenté la grâce de Dieu dans ma vie, alors je dois sortir de la foule et me distinguer par mon témoignage et ma vie transformée !

Le miracle du recouvrement de la vue pour l’aveugle de naissance suscite des réactions diverses: (1) Des échauffements chez les pharisiens, ces maîtres de la loi qui, à cause de l’incrédulité, semblent avoir désormais pour activité principale de combattre Jésus et torturer tous ceux qui osent vouloir croire en Lui. Attention, lorsque l’incrédulité s’installe parce qu’on ne croit pas à la Parole de Dieu, Jésus, y compris tout ce qui est lié à Lui, devient pour nous une pierre d’achoppement et un rocher de scandale. (2) De la fuite de la part des parents du miraculé, qui préfèrent ne pas dire un mot de la transformation de leur fils, par crainte des juifs qui ont convenu d’exclure de la synagogue quiconque reconnaît Jésus pour le Christ. Attention, lorsque la religion et le souci du regard et de l’approbation des autres sont la priorité, nous pouvons avoir honte et aller jusqu’à renier notre Sauveur. Mais Jésus a dit que si nous Le renions devant les Hommes, Il nous reniera devant Son Père.
Mais face à tous ces gens, (3) le miraculé lui-même, qui a vu en direct la manifestation de la grâce de Dieu, qui a fait l’expérience de la délivrance et du changement de statut, ne tremble pas! Il témoigne, il raconte, il partage librement et fermement son expérience concrète avec Son Sauveur. Il ne connaît même pas grand chose de « cet homme », mais ce qu’il a expérimenté est tellement fort et bouleversant qu’aucune intimidation ni aucune crainte ne peut l’empêcher de témoigner ! Oh comme c’est magnifique ! Quand tu as eu l’expérience personnelle et concrète de la visitation de Jésus-Christ la Lumière du monde, ta bouche ne peut/doit plus se fermer!

Le psalmiste David a expérimenté l’Éternel son Berger en qui il ne manquera de rien. Il est confiant que tous ceux qui espèrent en l’Éternel ne seront point confondus, que tous les sentiers de l’Éternel sont miséricorde et fidélité pour ceux qui gardent Son alliance et Ses commandements, que l’amitié de l’Éternel est pour ceux qui Le craignent. Alors, il se tourne vers l’Éternel et se confie en Lui devant les ennemis qui se dressent. Il choisit aussi de marcher dans les voies de son Dieu et toujours Lui obéir. « Éternel! Fais-moi connaître Tes voies, enseigne-moi Tes sentiers. Conduis-moi dans Ta vérité, et instruis-moi… Quel est l’homme qui craint l’Éternel ? L’Éternel lui montre la voie qu’il doit choisir… Je tourne constamment les yeux vers l’Éternel, car Il fera sortir mes pieds du filet… Que l’innocence et la droiture me protègent, quand je mets en Toi mon espérance ! « 

Paul par Tite me rappelle aussi qu’étant bénéficiaire de la grâce de Dieu, je ne peux plus vivre comme auparavant, insensée, désobéissante, égarée, asservie à la convoitise, la méchanceté, l’envie, la haine,… Mais, lorsque la bonté et l’amour de Dieu ont été manifestés, Il m’a sauvée selon Sa miséricorde et justifiée par Sa grâce, en me faisant ainsi héritière de la vie éternelle. Alors, désormais, je marche dans l’obéissance, la paix, la douceur, la maitrise de soi, et je pratique toute bonne œuvre qui reflète mon nouveau statut de fille du Dieu Vivant !

Éternel mon Dieu, Tu m’as vue, Tu m’as aimée, Tu m’as rachetée, Tu m’as transformée; je ne peux plus me taire! Père, comme Tu me l’as demandé, je vais témoigner de mes expériences personnelles avec Toi partout où Tu m’envoies, par écrit ou en paroles, mais aussi par une vie d’obéissance et de bonnes œuvres de notre Royaume. Seigneur, fortifie et affermis-moi, pour que rien ne me décourage, ni les menaces extérieures, ni la peur intérieure, ni aucune forme que revêt l’ennemi de mon âme.
Saint-Esprit mon Allié pour la vie, remplis-moi et manifeste-Toi en moi, pour raviver en moi à chaque instant le zèle pour témoigner de mes expériences personnelles avec Dieu. Dirige ma vie et conduis-moi sur la voie que me montre l’Éternel, dans l’obéissance et la vie de sanctification qui produit toute bonne œuvre. Ô Esprit de Dieu, face à l’opposition et l’intimidation qui peuvent m’amener à me taire voire à renier Christ, face à la peur de ne pas contrarier ceux qui ont de l’autorité sur moi ou de qui je désire l’approbation, rends-moi plus ferme pour résister et rester fidèle jusqu’au bout. Au nom de Jésus-Christ. Amen.

Bonjour bien-aimés. À travers ma méditation ce matin dans Jean 8:21-30, Psaume 140 et Tite 1:10-16, je suis mise en garde contre la montée en puissance, au sein des « croyants », de l’incrédulité et de l’opposition à l’Évangile ! Dans ce contexte de plus en plus hostile et pressant, je suis invitée à persévérer dans la foi ferme en Jésus-Christ, dans l’obéissance fidèle à Sa Parole et dans ma mission d’annoncer l’Évangile pur du salut !

Jésus continue de parler, d’expliquer, de répondre à Ses détracteurs, sans Se lasser, sans Se laisser décourager par l’opposition farouche de ceux-ci. Il ne dilue pas Son discours, mais Son message est tranchant et sans ambiguïté : « Si vous ne croyez pas ce que Je suis, vous mourrez dans vos péchés. » Malgré la forte pression que Jésus subit, Il reste fidèle à Son Père, Son Chef de mission, et Il exécute fidèlement Sa mission. « … Je ne fais rien de Moi-même, mais Je parle selon ce que le Père m’a enseigné. Celui qui M’a envoyé est avec Moi; Il ne M’a pas laissé seul, parce que Je fais toujours ce qui Lui est agréable. »
Et qui sont ces détracteurs inlassables de Jésus ? Ce ne sont pas les païens, les samaritains, ou autre peuple lambda. Ce sont les juifs, le peuple élu de Dieu, ceux qui ont reçu, étudié, enseigné la loi qui annonce pourtant de plusieurs manières la venue du Messie! Lorsque l’incrédulité a aveuglé, lorsque le raisonnement humain et la rationalité prennent le dessus, il n’est pas possible de reconnaître Christ ni l’accomplissement de Sa Parole lue et récitée ! Mais dans ce contexte d’incrédulité, d’opposition et de rejet de l’identité et de la mission de Jésus-Christ, certains croient en Lui. « Comme Jésus parlait ainsi, plusieurs crurent en Lui ». Quel réconfort ! Dieu reste disposé à attirer à Lui le cœur de celui qui s’ouvre et vient comme un petit enfant, à Se révéler à celui qui Le cherche de tout son cœur !

Paul écrit à Tite aussi au sujet de l’incrédulité au milieu des « croyants ». C’est parmi les circoncis, c’est-à-dire ceux qui observent la loi et ses rituels, que se lèvent  » beaucoup de gens rebelles, de vains discoureurs et de séducteurs ». Ce sont ceux qui font profession de connaître Dieu mais qui « Le renient par leurs œuvres, étant abominables, rebelles, et incapables d’aucune bonne œuvre ». Quelle est la cause de cette situation ? L’incrédulité ! Au lieu de s’attacher à la saine doctrine de la Parole pure de la Vérité, ils s’attachent à des fables judaïques et à des commandements d’hommes qui se détournent de la vérité. Et le danger est tellement présent de nos jours au sein du peuple de Dieu, dans le corps du Christ ! Les conséquences sont visibles : des familles entières bouleversées par leurs enseignements, des fidèles détournés par leurs discours et agissements. Rien n’est pur pour ceux qui sont souillés et incrédules, leur intelligence et leur conscience sont souillées
Alors, Paul est clair, les conducteurs du peuple du Seigneur doivent fermer la bouche de ces incrédules, ne pas leur permettre d’enseigner, les reprendre sévèrement.

Éternel mon Dieu, notre contexte est de plus en plus difficile, hostile à la foi véritable en Jésus-Christ! Alors que je veux Te servir fidèlement, marcher dans l’intégrité et la sanctification comme Tu me demandes, alors que je me suis engagée à T’obéir et porter le témoignage de la puissance de Jésus-Christ jusqu’au bout du monde comme Tu me l’as commandé, Père, la pression est énorme, interne à moi, venant de ceux qui Te connaissent aussi! L’opposition la plus farouche provient de ceux que je pense Te servir aussi! Seigneur, j’ai besoin de Toi, pour garder et affermir ma foi en Toi, pour continuer d’obéir à Ta Parole en recherchant la perfection et la sanctification à Ton image, pour continuer de parler/d’écrire de Ta part sans me lasser ni me décourager. Viens à mon secours Seigneur, ravive mon zèle, fortifie-moi et affermis ma marche je Te prie.
Saint-Esprit mon Allié pour la vie, j’ai tant besoin de Toi, je dépends totalement de Toi, remplis-moi et dirige-moi. Détruis en moi toute racine de doute, d’incrédulité, de raisonnement humain, d’opposition ou de rejet de la Vérité ; purifie mon intelligence et ma conscience de toute souillure d’incrédulité. Ô Esprit de Dieu ! Aide-moi à croire et persévérer dans ma foi quand même autour de moi montent doutes, dilution voire rejet de l’Évangile. Aide-moi à nettoyer mon entourage, à me détourner des « croyants rebelles et incrédules » pour ne pas me laisser entraîner dans les mauvaises voies. Aide-moi à continuer de parler selon ce que le Seigneur m’enseigne et à toujours faire ce qui Lui est agréable, quand même je ne suis pas écoutée. Quand je me sens seule et découragée dans la mission, rassure-moi toujours que Celui qui m’a envoyée est avec moi, qu’Il ne m’a pas laissé seule, et qu’Il veille sur moi et prend soin de moi.
Seigneur, je Te prie particulièrement pour nos leaders de groupes et de communautés de chrétiens; attache leurs cœurs à Ta Parole pure et vraie, à Ta Vérité, et aide-les à vivre conformément à ce que Tu leur enseignes. Accorde-leur la grâce de Ton Esprit pour pouvoir discerner au sein des fidèles qu’ils encadrent, les rebelles et incrédules qui infestent la communauté, et donne-leur le courage et la fermeté nécessaires pour fermer leurs bouches, pour les reprendre sévèrement, pour leur interdire d’enseigner, afin de préserver le peuple de Dieu. Viens au secours de nos bergers Seigneur, ils ont grandement besoin de Toi, dans ce contexte où souvent ils sont sous l’emprise de l’homme fort, de la toute-puissance humaine qui domine sur eux et sur la communauté, bien plus que la Toute-Puissance de Dieu ! Au nom de Jésus-Christ. Amen

Bonjour bien-aimés. À travers ma méditation ce matin dans Jean 7:53-8:11, Psaume 147 et 2 Timothée 4:9-22, je reçois du Seigneur cette grande parole d’encouragement, et je la partage avec vous en priant qu’elle vous rassure au moins autant que moi: « Ma fille, quand tu es seule et abandonnée de tous, soit à cause du péché qui te condamne, soit à cause de ta mission et ses péripéties, ne crains point! Écoute ma voix qui te pardonne et te fortifie, reviens à Moi et sois affermie en Moi. Moi ton Dieu, Je ne te délaisserai point, Je ne t’abandonnerai point! »

La femme surprise en flagrant délit d’adultère se retrouve seule au milieu du temple, devant tout un peuple, accusée et condamnée par les maîtres de la loi (scribes et pharisiens). Dans un tel contexte, aucune chance de s’en sortir ! Tout crie contre elle: le péché, prise la main dans le sac, la loi, un peuple fortement masculin ! Mais, fort heureusement pour elle, le Seul Juge Se positionnne en Défenseur! Non pas défenseur du péché, mais Avocat de la victime. Par la grâce que seul Jésus peut accorder, la femme reçoit sa délivrance : « Je ne te condamne pas non plus: va, et ne pèche plus. »
L’Éternel ne désire pas la mort du pécheur, mais qu’il se repente et qu’il vive. C’est encore le temps de la grâce, saisissons la main tendue et venons à Jésus pour obtenir Son pardon et changer de vie.
Dans un contexte de lutte contre les abus aux femmes, cette portion de l’Ecriture illustre bien l’interprétation discriminante de la loi. Mais le but ultime de ces hommes est d’accuser Jésus. Alors, au-delà de se lancer dans des luttes humaines pour réclamer des droits de femmes auprès des hommes qui ont d’autres intérêts que la femme, je préfère me réfugier en mon Créateur qui me donne une valeur unique, et m’investir à connaître cette valeur et remplir pleinement ma mission dans ce monde où Il m’a placée.

Paul quant à lui est aussi seul et abandonné, non pas à cause du péché, mais à cause des péripéties de sa mission et dans le choix qu’il a fait de servir fidèlement le Seigneur jusqu’au bout. « Demas m’a abandonné, par amour pour le siècle présent… Alexandre, le forgeron, m’a fait beaucoup de mal… Il s’est fortement opposé à nos paroles. Dans ma première défense, personne ne m’a assisté, mais tous m’ont abandonné… » Mais dans ce contexte d’opposition et d’abandon, Paul a expérimenté la présence permanente et agissante du Maître : « C’est le Seigneur qui m’a assisté et qui m’a fortifié, afin que la prédication fût accomplie par moi et que tous les païens l’entendissent. Et j’ai été délivré de la gueule du lion. Le Seigneur me délivrera de toute œuvre mauvaise, et Il me sauvera pour me faire entrer dans Son royaume céleste. À Lui soit la gloire aux siècles des siècles ! Amen ! »
Ô puissé-je être remplie d’une telle assurance pendant ces moments difficiles de solitude et d’abandon par ceux de qui je n’attendais pas cela!

Éternel mon Dieu, je Te remercie infiniment pour Tes paroles d’encouragement que Tu me donnes à point nommé en ce jour. Père, dans ces moments difficiles de solitude dans la mission, je T’invoque, prête l’oreille et viens en hâte auprès de moi. Mets une garde à ma bouche, veille sur la porte de mes lèvres, n’entraîne pas mon cœur à des choses mauvaises, à des actions coupables. Mais c’est vers Toi que se tournent mes yeux, c’est auprès de Toi que je cherche un refuge: n’abandonne pas mon âme. Seigneur, je me sens revigorée et boostée de savoir que Tu ne me laisses pas seule là où tous m’accusent et s’opposent à moi, de savoir que Tu ne me condammes pas là où tout crie contre moi, de savoir que Tu m’assistes, me fortifies, me délivres et me sauves là où tous m’abandonnent.
Saint-Esprit, mon Allié pour la vie, dirige-moi et rassure-moi à chaque instant que le Seigneur n’a pas cessé de m’aimer et de poser Son regard de compassion sur moi. Aide-moi à trouver dans Ses paroles que je médite chaque jour, non pas l’accusation, l’abandon, ou le rejet, mais la grâce, le pardon, le secours, la délivrance, pour changer et avancer. Ô Esprit de Dieu, quand mon âme est abattue à cause des critiques, oppositions, rejets venant de ceux de qui j’espérais compréhension, soutien et encouragements, je Te supplie, rappelle à mon âme que je ne suis pas seule, que Jésus mon Sauveur et mon Maître me garde et me délivre.
Seigneur, je Te prie pour mes sœurs, les filles et femmes, victimes de l’interprétation discriminante des lois de notre société; particulièrement pour celles dont les conséquences visibles de leurs péchés les rendent condamnées et rejetées : filles-mères, séropositives VIH, stériles à cause des avortements ou autres tentatives de dissimulation du péché sexuel, handicapées, divorcées,… Ô Seigneur, je prie qu’elles entendent ce matin Ta voix rassurante qui ne les condamne pas, mais qui les libère et leur accorde un nouveau départ avec et en Toi: « Va, et ne pèche plus ». Au nom de Jésus-Christ. Amen.

Bonjour bien-aimés. À travers ma méditation ce matin dans Jean 7:53-8:11, Psaume 147 et 2 Timothée 4:9-22, je reçois du Seigneur cette grande parole d’encouragement, et je la partage avec vous en priant qu’elle vous rassure au moins autant que moi: « Ma fille, quand tu es seule et abandonnée de tous, soit à cause du péché qui te condamne, soit à cause de ta mission et ses péripéties, ne crains point! Écoute ma voix qui te pardonne et te fortifie, reviens à Moi et sois affermie en Moi. Moi ton Dieu, Je ne te délaisserai point, Je ne t’abandonnerai point! »

La femme surprise en flagrant délit d’adultère se retrouve seule au milieu du temple, devant tout un peuple, accusée et condamnée par les maîtres de la loi (scribes et pharisiens). Dans un tel contexte, aucune chance de s’en sortir ! Tout crie contre elle: le péché, prise la main dans le sac, la loi, un peuple fortement masculin ! Mais, fort heureusement pour elle, le Seul Juge Se positionnne en Défenseur! Non pas défenseur du péché, mais Avocat de la victime. Par la grâce que seul Jésus peut accorder, la femme reçoit sa délivrance : « Je ne te condamne pas non plus: va, et ne pèche plus. »
L’Éternel ne désire pas la mort du pécheur, mais qu’il se repente et qu’il vive. C’est encore le temps de la grâce, saisissons la main tendue et venons à Jésus pour obtenir Son pardon et changer de vie.
Dans un contexte de lutte contre les abus aux femmes, cette portion de l’Ecriture illustre bien l’interprétation discriminante de la loi. Mais le but ultime de ces hommes est d’accuser Jésus. Alors, au-delà de se lancer dans des luttes humaines pour réclamer des droits de femmes auprès des hommes qui ont d’autres intérêts que la femme, je préfère me réfugier en mon Créateur qui me donne une valeur unique, et m’investir à connaître cette valeur et remplir pleinement ma mission dans ce monde où Il m’a placée.

Paul quant à lui est aussi seul et abandonné, non pas à cause du péché, mais à cause des péripéties de sa mission et dans le choix qu’il a fait de servir fidèlement le Seigneur jusqu’au bout. « Demas m’a abandonné, par amour pour le siècle présent… Alexandre, le forgeron, m’a fait beaucoup de mal… Il s’est fortement opposé à nos paroles. Dans ma première défense, personne ne m’a assisté, mais tous m’ont abandonné… » Mais dans ce contexte d’opposition et d’abandon, Paul a expérimenté la présence permanente et agissante du Maître : « C’est le Seigneur qui m’a assisté et qui m’a fortifié, afin que la prédication fût accomplie par moi et que tous les païens l’entendissent. Et j’ai été délivré de la gueule du lion. Le Seigneur me délivrera de toute œuvre mauvaise, et Il me sauvera pour me faire entrer dans Son royaume céleste. À Lui soit la gloire aux siècles des siècles ! Amen ! »
Ô puissé-je être remplie d’une telle assurance pendant ces moments difficiles de solitude et d’abandon par ceux de qui je n’attendais pas cela!

Éternel mon Dieu, je Te remercie infiniment pour Tes paroles d’encouragement que Tu me donnes à point nommé en ce jour. Père, dans ces moments difficiles de solitude dans la mission, je T’invoque, prête l’oreille et viens en hâte auprès de moi. Mets une garde à ma bouche, veille sur la porte de mes lèvres, n’entraîne pas mon cœur à des choses mauvaises, à des actions coupables. Mais c’est vers Toi que se tournent mes yeux, c’est auprès de Toi que je cherche un refuge: n’abandonne pas mon âme. Seigneur, je me sens revigorée et boostée de savoir que Tu ne me laisses pas seule là où tous m’accusent et s’opposent à moi, de savoir que Tu ne me condammes pas là où tout crie contre moi, de savoir que Tu m’assistes, me fortifies, me délivres et me sauves là où tous m’abandonnent.
Saint-Esprit, mon Allié pour la vie, dirige-moi et rassure-moi à chaque instant que le Seigneur n’a pas cessé de m’aimer et de poser Son regard de compassion sur moi. Aide-moi à trouver dans Ses paroles que je médite chaque jour, non pas l’accusation, l’abandon, ou le rejet, mais la grâce, le pardon, le secours, la délivrance, pour changer et avancer. Ô Esprit de Dieu, quand mon âme est abattue à cause des critiques, oppositions, rejets venant de ceux de qui j’espérais compréhension, soutien et encouragements, je Te supplie, rappelle à mon âme que je ne suis pas seule, que Jésus mon Sauveur et mon Maître me garde et me délivre.
Seigneur, je Te prie pour mes sœurs, les filles et femmes, victimes de l’interprétation discriminante des lois de notre société; particulièrement pour celles dont les conséquences visibles de leurs péchés les rendent condamnées et rejetées : filles-mères, séropositives VIH, stériles à cause des avortements ou autres tentatives de dissimulation du péché sexuel, handicapées, divorcées,… Ô Seigneur, je prie qu’elles entendent ce matin Ta voix rassurante qui ne les condamne pas, mais qui les libère et leur accorde un nouveau départ avec et en Toi: « Va, et ne pèche plus ». Au nom de Jésus-Christ. Amen.

Bonjour bien-aimés. À travers ma méditation ce matin dans Jean 7:37-52, Psaume 69:20-67 et 2 Timothée 4:1-8, je suis encouragée à ne pas me lasser d’annoncer la Parole de Dieu, étant bien consciente qu’alors qu’elle ne laisse personne indifférent, elle n’est pas aussi acceptée de tous. Mais pour moi, je prie que le Saint-Esprit me révèle Christ à travers Sa Parole, et que je la vive et la partage chaque jour.

Jésus, après les multiples échanges entamés au milieu de la fête, Se présente le grand jour de fête comme la Source unique d’eau de la vie: « Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à Moi, et qu’il boive. Celui qui croit en Moi, des fleuves d’eau vive couleront de son sein, comme dit l’Ecriture. » Quelle offre alléchante pour nous, quand on sait combien les humains souffrent de tant de soifs diverses! Mais les paroles de Jésus, loin de trouver l’adhésion à l’unanimité, causent des divisions parmi la foule: ceux qui acceptent et croient que Jésus est le Christ et ceux qui philosophent sur les origines du Messie et n’arrivent même pas à discerner l’accomplissement de l’Ecriture qu’ils citent; ceux qui veulent saisir Jésus sans mettre la main sur Lui, et ceux qui n’osent pas L’arrêter parce qu’ils n’ont jamais entendu pareil homme parler; ceux qui insultent ceux qui croient en Jésus en les traitant de maudits, et ceux qui essaient de dissuader parce qu’ils ont rencontré personnellement Jésus en cachette.
Pour ma part, j’ai soif de Jésus, de Son Esprit pour me révéler Christ à travers Ses Paroles, pour me faire connaître la vérité dans Ses Paroles afin de me rendre libre, pour me donner le zèle de continuer d’annoncer Ses Paroles quand même cela suscite des divisions et m’expose aux menaces et au rejet.

Paul aussi relève à Timothée le temps qui viendra (et où nous sommes déjà), où les hommes ne supporteront plus la saine doctrine, mais détourneront l’oreille de la vérité pour chercher à entendre les choses qui leur sont agréables, ils choisiront leurs enseignants selon leurs propres désirs. Malgré ce contexte hostile à la vérité, Timothée est encouragé (et moi aussi) à prêcher la Parole de Dieu avec insistance en toute occasion, favorable ou non, à se baser sur l’instruction de la Parole pour reprendre, censurer, exhorter avec douceur. Cet engagement à bien remplir son ministère apporte bien des souffrances qu’il faut supporter; c’est le bon combat à mener, il faut achever la course et garder la foi, pour recevoir la couronne de justice que le Seigneur réserve à tous Ses serviteurs demeurés fidèles, au jour du jugement dernier.

Éternel mon Dieu, j’ai soif de Toi, je viens à Toi pour boire à Ta source; je crois en Toi, fais couler en mon sein les fleuves d’eau vive de Ton Esprit. Père, je veux demeurer ferme et fidèle dans la mission que Tu m’as confiée, annoncer Ta Parole, parler de Toi et de Ta part en toute occasion, sans me laisser décourager par les divisions, les souffrances, les persécutions, le rejet. Seigneur, soutiens-moi dans le bon combat, fortifie ma foi, et garde-moi fidèle jusqu’au bout.
Saint-Esprit mon Allié pour la vie, remplis-moi de Toi, que Tes vives eaux coulent en mon sein et inondent ma vie, pour abreuver toutes mes soifs, pour annuler toutes mes peurs, pour m’aider à supporter toutes les souffrances, pour fortifier ma foi dans le combat, pour m’affermir et me conduire à bien remplir mon ministère. Ô Esprit de Dieu, ravive en moi, par Ta flamme, le zèle pour prêcher la Parole pure et vraie, non pas ajustée pour plaire aux oreilles, mais la Parole véritable de Dieu, celle qui est la vérité qui affranchit ceux qui l’acceptent et croient. Au nom de Jésus-Christ. Amen.
(Dahlia Nsinga)

Bonjour bien-aimés. À travers ma méditation ce matin dans Jean 7:25-36, Psaume 21 et 2 Timothée 3:10-17, je suis interpellée par les confusions et dilemmes que la manifestation de Jésus peut occasionner dans ma vie, mon ministère et mon entourage, et par la nécessité de fonder ma foi sur la Parole de Dieu afin de résister à ces secousses et tenir ferme et fidèle jusqu’au bout.

L’enseignement et les paroles de Jésus dans le temple en plein milieu de la fête suscitent des interrogations et agitations de part et d’autre: pour certains juifs, le fait que Jésus parle librement et que les chefs qui cherchaient à Le faire mourir ne L’arrêtent pourrait signifier qu’ils reconnaissent Jésus comme Christ. Pour d’autres, le fait qu’on sache d’où est Jésus signifie qu’Il n’est pas le Christ. Mais plusieurs parmi la foule croient en Jésus, en se demandant si quelqu’un d’autre pourrait faire plus de miracles qu’Il n’en a fait. Quelle confusion totale ! Pourtant Jésus enseigne, précise, parle, et les juifs qui étudient la Parole de Dieu devraient reconnaître dans Ses propos l’accomplissement de la loi enseignée. Seulement, les réflexions des juifs ne sont pas basées sur la Parole, mais sur leurs perceptions, leurs attentes, leurs considérations propres.
Ô comme cette situation ressemble à ce que je vis souvent ! Je prie et lis la Parole de Dieu, mais je ne sais pas toujours reconnaître la manifestation de Christ dans ma vie, devant une situation que je Lui confie, parce que je veux Le voir intervenir comme je pense, selon mes schémas et mes considérations… Du coup je tombe dans la confusion !
Jésus-Christ quant à Lui, accomplit Son ministère en restant focalisé sur ce que Celui qui L’a envoyé a dit et donné comme Sa Volonté. Alors, Jésus explique et parle, sans craindre les menaces des chefs parce qu’Il est conscient que Dieu Son Père et Son Chef de mission est le Maître du temps et décide des circonstances du déroulement puis de la fin de Sa mission. Ô puisse-je faire totalement confiance à Dieu qui dirige ma mission et l’accomplir sans trembler, Le laissant décidant de quand et comment les choses vont évoluer !

Le roi David a fait confiance à Dieu pour mener sa mission royale à la tête du peuple de Dieu, et dans toutes les circonstances, il a recouru à l’Éternel fidèle à Sa Parole. « Éternel ! Le roi se réjouit de Ta protection puissante… Le roi se confie en l’Éternel ; et par la bonté du Très-Haut, il ne chancelle pas. Ta main trouvera tous Tes ennemis, Ta droite trouvera ceux qui Te haïssent… Ils ont projeté du mal contre toi. Ils ont conçu de mauvais desseins, mais ils seront impuissants… Lève-Toi, Éternel, avec Ta force! Nous voulons chanter, célébrer Ta puissance. »

Paul aussi exhorte son fils Timothée à s’attacher et demeurer dans la Parole de Dieu comme socle de sa foi et de son ministère, sachant que les persécutions seront son lot, et c’est dans la Parole qu’il puisera pour résister et accomplir fidèlement sa mission. « Tous ceux qui veulent vivre pieusement en Jésus-Christ seront persécutés… Toi, demeure dans les choses que tu as apprises, et reconnues certaines, sachant de qui tu les as apprises… Toute Écriture est inspiré de Dieu, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice, afin que l’homme de Dieu soit accompli et propre à toute bonne œuvre ».

Éternel mon Dieu, je veux Te connaître davantage dans Ta Parole, pour reconnaître Ta manifestation dans ma vie et mon ministère. Père, je veux m’attacher à Ta Parole que j’apprends chaque jour, en faire la référence de ma foi, et m’en inspirer dans toutes les circonstances de ma vie. Seigneur, je place toute ma confiance en Toi pour accomplir fidèlement la mission que Tu m’as confiée, malgré les persécutions et menaces, rassurée que Tu es le Maître du temps et des circonstances, rassurée qu’aucun plan du malin ni qu’aucune adversité ne peut m’empêcher d’aller jusqu’au bout avec Toi, et me réjouissant de Ta protection puissante.
*Saint-Esprit mon Allié pour la vie, remplis-moi et révèle-moi la vérité de la Parole de Dieu que je lis et médite chaque jour. Change ma conception erronée des situations qui m’empêche de reconnaître la manifestation de Christ, fais-moi voir et entendre Jésus de façon exacte dans toutes les étapes de ma marche. Esprit de Dieu, je Te supplie, attire mon cœur à aimer et désirer la Parole de Dieu, à la retenir et y demeurer en tout instant, à m’inspirer toujours de la Parole de Dieu pour enseigner, convaincre, corriger, instruire et accomplir toute bonne œuvre. Esprit de Dieu, fortifie ma foi dans les épreuves et persécutions, et rappelle-moi toujours que Dieu mon Chef de mission est au contrôle de ma vie et des circonstances, et que c’est Lui qui décide, ordonne et autorise ce qui m’arrive tant que je Lui reste entièrement soumise et obéissante. Ravive mon zèle pour mon ministère, pour dire/écrire ce que l’Éternel me commande, pour porter Son témoignage jusqu’aux extrémités de la terre. Au nom de Jésus-Christ. Amen.
(Dahlia Nsinga)

Bien-aimés, en ce dimanche béni, nous sommes privilégiés de vivre au service de Dieu et d’accomplir, dans le champ de mission spécifique où Il nous a placés, la mission d’annoncer l’Évangile pour le salut des âmes !* À travers mes textes de méditation ce matin, je suis interpellée sur des conditions et implications de cette mission.

Jean 7:14-24
Comme Jésus, je dois me laisser conduire par l’Esprit de Dieu pour accomplir ma mission, et chercher Sa seule gloire. Jésus ne voulait pas séjourner en Judée parce que les juifs cherchaient à Le faire mourir ; Il a refusé de monter à la fête avec Ses frères car Son temps n’était pas encore accompli. Mais au temps accompli (sous la conduite de l’Esprit de Dieu), Jésus est monté à la fête en secret, et au moment approprié (au milieu de la fête), il est monté au temple pour enseigner. Jésus ne fait pas les œuvres pour être vu, Il n’enseigne pas ce qui plaira aux juifs pour qu’ils ne Le tuent pas. Mais Jésus confronte Son auditoire sur les motifs de vouloir Le faire mourir ; Il invite à juger non selon l’apparence, mais selon la justice de Dieu.

Psaume 147
Il est beau, doux et bienséant de louer et célébrer notre Dieu. Car Il est grand, puissant, intelligent à l’illimité ; Il accomplit des exploits et Ses œuvres sont inimaginables. L’Éternel n’approuve pas ceux qui se complaisent dans la vigueur du cheval et dans les jambes de l’Homme; mais Il aime ceux qui Le craignent et espèrent en Sa bonté. L’Éternel révèle Sa Parole à Son peuple pour le diriger et le conduire, pour l’affermir et lui donner la paix.

Job 7:1-7
Vivre pour Dieu et Le servir dans l’intégrité apporte des souffrances et de la douleur par les épreuves et tribulations, comme l’a expérimenté Job. Que dans le fort de cette détresse, l’Éternel m’accorde Sa paix, me fortifie, et renouvelle sans cesse mon espérance en Lui.

1 Corinthiens 9:16-23
Annoncer l’Évangile est ma mission, mon devoir, une nécessité pour moi dans ma vie au service de Dieu. Je dois le faire gratuitement, de bon cœur, en acceptant la charge que cette mission implique : me rendre servante bien que libre, me faire tout à tous afin d’en sauver quelques-uns, faire tout à cause de l’Évangile, afin d’y avoir part.

Marc 1:29-39
Jésus sait quelle est Sa mission, le but de Sa venue sur terre : prêcher l’Évangile de Dieu, la Bonne Nouvelle pour la repentance et le salut de tous, car le temps est accompli et le royaume de Dieu est proche. Et alors qu’Il a du succès et attire des foules par les guérisons qu’Il opère et les délivrances qu’Il accorde, Jésus ne perd pas de vue Son but! Très tôt le matin, Il se retire dans un lieu désert pour prier; et quand on Le cherche, Il reste fixé sur le but : prêcher l’Évangile, « car c’est pour cela que Je suis sorti ».

Éternel mon Dieu, je vis pour Te servir, faire Ta volonté et annoncer l’Évangile dans le couloir où Tu m’as appelée. Père, pendant que j’accomplis ma mission, j’ai besoin de Toi pour me conduire où Tu veux au temps que Tu veux pour faire exactement ce que Tu as commandé. Seigneur, aide-moi à dépendre totalement de Toi, à ne pas me décourager par les souffrances et menaces sur le chemin, et à ne pas me laisser distraire par les succès et sollicitations qui m’écartent de ce pour quoi je suis sortie.
Saint-Esprit mon Allié pour la vie, dirige mes pas, fortifie et affermis ma foi, garde-moi focalisée et déterminée dans la mission en recherchant uniquement la volonté de Dieu et Sa gloire seule. Veille sur mes voies et recadre-moi chaque fois que nécessaire pour que je reste dans l’objectif, pour que j’accepte les souffrances, privations et sacrifices qui s’imposent à ma mission, pour que je m’éloigne de tout ce qui veut nourrir mon égo et me détourner du but: annoncer l’Évangile du salut, faire connaître Christ qui sauve, et rechercher la gloire de Dieu. Esprit de Dieu, je me soumets tout à Toi, guide-moi, transforme-moi et conduis-moi pas à pas dans la mission. Au nom de Jésus-Christ. Amen.

fr_FRFrançais